Vous êtes ici : Accueil université > Opeen & Reform

Observer pour former

A- A+ Aa

Colloque international organisé par la Structure Fédérative Observation des Pratiques Éducatives et Enseignantes & Recherche et Formation (OPÉEN & ReForm) - Nantes, 9 et 10 juin 2016




Ce colloque prolonge huit symposia de la structure fédérative OPÉEN ; ReForm qui auront lieu les 8 et 9 juin 2016 matin et dont les travaux seront présentés le 10 juin 2016 dans le cadre des Journées Scientifiques de l'Université de Nantes.

8 juin

8 Juin : symposia sur invitation (9h à 18h30)
Repas du midi sur le campus

Repas du soir libre


9 juin et 10 juin


9 Juin Matin : suite des symposia sur invitation

9H30 à 11H30 : Début du symposium N°8 "Evaluation et autoévaluation pour les enfants et les adolescents : construction d'outils pour les professionnels et la formation ".  Symposium ouvert


9 juin 9h30 à 11h30 : Accueil des participants au colloque (Campus Tertre - Chemin de la Censive du Tertre, Bâtiment Censive)

9 juin 11h45 : déjeuner sur le campus

Début du colloque le 9 juin à 13h30

9 juin
13h30-14h30 : Table ronde d'ouverture (Université de Nantes, Campus Tertre, Bâtiment Censive)

9 Juin 15h - 19h30 : 7 Ateliers en  parallèle
(Université de Nantes, Campus Tertre, Bâtiment Censive)

20h Diner festif « Bateaux Nantais »

Vendredi 10 Juin

10 Juin 8h30 - 18h : Poursuite du colloque (Cité des congrès, Rue de Valmy, Nantes) - Colloque 11 "Observer pour former"

Repas du midi à la Cité des Congrès

Clôture du colloque : 18h


L'inscription comprend les repas du midi et les pauses café. Les repas du soir et l'hébergement ne sont pas compris dans les frais d'inscription au  colloque.
Le programme complet sera édité début mai
.


Comité d'Organisation

Marguerite Altet, CREN, Université de Nantes

Nathalie Blanc, ICAR, Université de Lyon 2

Philippe Chaussecourte, EDA, Université Paris Descartes

Philippe Guimard, CREN, Université de Nantes

Jean-François Marcel, EFTS Université de Toulouse  

Pascale Masselot, LDAR Université de Cergy Pontoise

Corinne Mérini, ACTé, Université de Clermont-Ferrand 

Joëlle Morrissette, CRIFPE, Université de Montréal

Marie-Françoise Narcy-Combes, CRINI, Université de Nantes

Jean-Paul Narcy-Combes, DILTEC, Université de Paris 3

Line Numa-Bocage, EMA&CRF, Université de Cergy-Pontoise

Maria Pagoni, Profeor-CIREL, Université de Lille 3

Thierry Piot, CERSE, Université de Caen

Véronique Rivière,  ICAR, Université de Lyon 2

Eric Roditi, EDA, Université de Paris Descartes

Marie-Paule Vannier, CREN, Université de Nantes

Isabelle Vinatier, CREN, Université de Nantes

Coordination scientifique

Isabelle Vinatier CREN, Université de Nantes en collaboration avec :

Marguerite Altet, CREN, Université de Nantes ; Arnaud Dehon et Marie Bocquillon, FNRS-FRESH, Institut d'administration scolaire, Université de Mons, Belgique Nathalie Blanc et Véronique Rivière, ICAR, Labex ASLAN, Université Lyon 1 ESPÉ et Université Lyon 2 ; Philippe Chaussecourte, EDA, Université Paris Descartes ; Isabelle Durand et Dominique Trébert,  Interaction & Formation (FPSE), Université de Genève, Suisse ; Jean-François Marcel, EFTS, Université de Toulouse ; Sylvie Grosjean, GRICO, Université d'Ottawa, Canada ; Bridget Hamre, CASTL, University of Virginia, Etats-Unis ; Jean-Claude Kalubi-Lukusa, CRDITED MCQ, Université de Sherbrooke, Canada ; Gunther Rolf KRESS, Centre for Multimodal Research, UCL Institute of Education, University College London, Royaume Uni ; Stéphane Martineau, CRIFPE, Université du Québec à Trois-Rivières, Canada ; Pascale Masselot, LDAR, Université de Cergy Pontoise ; Olivier Maulini, LIFE, Université de Genève, Suisse ; Corinne Mérini,  ACTé, Université de Clermont-Ferrand ;  Joëlle Morrissette, CRIFPE, Université de Montréal, Canada ;  Hamidou Nacuzon Sall,  CUSE, Université de Cheikh Anta DIOP, Dakar, Sénégal ; Marie-Françoise Narcy-Combes, CRINI, Université de Nantes ; Jean-Paul Narcy-Combes, DILTEC, Université de Paris 3 ; Line Numa-Bocage, EMA & CRF, Université de Cergy-Pontoise ; Maria Pagoni, CIREL, Université de Lille 3 ; Thierry Piot, CERSE, Université de Caen ; Liliane Portelance, CRIFPE, Université du Québec à Trois-Rivières, Canada ; Eric Roditi, EDA, Université de Paris Descartes ; Pier Giuseppe Rossi et Patrizia Magnoler, Université de Macérata, Italie ; Mouhamadoune Seck, Université de Cheikh Anta DIOP, Dakar, Sénégal ; Frédéric Tupin, LCF-ICARE, Université de La Réunion ; Marie-Paule Vannier, CREN, Université de Nantes ;   Charlotte Wolff, Halszka Jarodzka & Henny P.A. Boshuizen, WIRCLTT, Maastricht, Pays Bas.


 



Observer pour former

L'observation des pratiques effectives, en situation réelle de travail, des enseignants, des formateurs, des éducateurs, des soignants et de tous ceux qui travaillent dans les métiers de l'interaction entre humains est un des objets de recherche caractéristiques des sciences de l'éducation et de la psychologie. Des générations de chercheurs se sont succédé depuis les années 1950 pour tenter de construire des modèles d'analyse de ces pratiques qui permettent de les caractériser, de les décrire, de les analyser, de les comprendre et de les transformer en objets de formation. La question se pose aujourd'hui de savoir comment des savoirs de la recherche peuvent être appropriés par les acteurs de l'éducation, de la formation (y compris à la recherche), de l'enseignement, du soin pour mieux comprendre ce qu'ils font lorsqu'ils sont confrontés à des situations de travail qui les déstabilisent. Comment les acquis de la recherche scientifique portant sur l'observation des pratiques effectives peuvent-ils constituer des  ressources au service des professionnels pour qu'ils apprennent de ce qu'ils font au service des formés, des élèves et de leurs apprentissages, des patients et de leur soin ou d'autres ? La plupart des débats internationaux qui aujourd'hui portent sur la manière de former des professionnels dans les métiers de l'interaction font état de l'importance des liens qui doivent être noués entre recherches sur l'observation des pratiques professionnelles effectives et les terrains des pratiques elles-mêmes. Aucun chercheur tout comme aucun formateur ne discute la nécessaire transmission des savoirs de référence propres à un métier, qu'ils soient d'ordre disciplinaire ou technique. De même, aucun d'entre eux ne nie la nécessaire appropriation d'autres types de savoirs professionnels nécessaires à la formation de professionnels capables de répondre pleinement aux besoins des usagers, des élèves, des patients.

Ce colloque porte ainsi sur « Observer pour former », une thématique de recherche qui pose de multiples questions d'ordre épistémologique, théorique et méthodologique et qui est source de nombreuses controverses au niveau international. Elle se trouve aussi en tension entre la justification de son caractère de scientificité et l'attente de ceux qui se débattent dans des situations qu'ils ne comprennent pas et pour lesquelles ils ne voient pas d'issue, ni pour ceux à qui ils s'adressent, ni pour eux-mêmes. Ce colloque international a donc pour objectif de faire un point sur l'ensemble des recherches portant sur l'articulation de la formation et de l'observation des pratiques professionnelles effectives dans les métiers de l'interaction humaine. Quelles sont les pratiques ou activités observées ? Quel est le poids du contexte dans la compréhension de ces pratiques ? Comment est-il pris en compte ? Sur quels types de variables portent les observations ? Comment ces dernières sont-elles conjuguées pour donner sens à ce qui est observé ? Quel est le statut des observateurs ? Qui sont-ils ? Comment observent-ils ? Que visent-ils ? Quelles sont les démarches de recherche associées à l'observation et pour quels enjeux ? Quelles méthodologies ? Que peut-on inférer de ce que l'on observe ? En quoi les observations de situations réelles de travail peuvent-elles constituer des ressources au service des professionnels ? Avec quelles finalités ? À quelles conditions ? Quelles conceptions de formation, de dispositifs fondées sur l'observation des pratiques effectives ? En quoi l'observation des pratiques effectives permet-elle de développer le pouvoir d'agir des acteurs, voire des observateurs ?



Sept entrées thématiques portant sur l'observation des pratiques professionnelles effectives sont proposées pour ce colloque et sont présentées ci-dessous.

L'appel à communication est clôt depuis le mercredi 2 décembre


Les résultats des expertises des communications seront envoyés aux auteurs

fin janvier 2016.




Tarifs


Les tarifs pour l'inscription au colloque comprennent les repas du midi et les cafés lors des pauses :
  • Tarif plein : 120 euros TTC
  • Tarif réduit : 72 euros TTC pour les membres de la structure fédérative Opeen&ReForm et les membres des symposia.
  • Tarif étudiant : 24 TTC euros pour les étudiants.

  • Les repas du soir ne sont pas compris dans les frais d'inscription.
  • Le repas festif est optionnel et avec frais supplémentaire de 63 euros et à condition de s'y être inscrit préalablement.
  • Inscriptions au plus tard le 6 mai




 

Mis à jour le 6 juin 2016 par François TEXIER